De l'utilité de l'analyste de rêves

 Le rêve et son mystère ont intrigué depuis des millénaires. Jadis, les hommes capables d'en révéler leurs secrets avaient un statut particulier. Hommes religieux, hommes médecine, ils savaient faire parler les images des rêves, ils en avaient la clef ! Car le rêve était à leurs yeux l'expression d'un message codé divin. Pour accéder à une telle information, cela leur demandait purifications et offrandes. 


Aujourd'hui, l'analyste est un thérapeute. Tout au long d'un long questionnement sur les images et les symboles du rêve, il déchiffre à l'aide du rêveur le message crypté qu'il recèle. Le rêve, souvenir évanescent de la nuit, prend forme par sa narration et prend corps par son interprétation.
 

L'analyste ouvre un passage, interroge depuis un autre point de vue. Sa perspective permet de casser les schémas de pensée du rêveur afin de faire émerger la vie profonde et dynamique de l'inconscient. 

Les rêves sont la matière objective d'un travail thérapeutique et le fil rouge qui conduit le rêveur vers une conscience plus claire et plus vaste de qui il est. 

Le travail de l'analyste consistera à accompagner le rêveur dans le dévoilement de ses peurs, de ses conflits internes, de ses traumas…et aussi à découvrir ses qualités, ses ressources, ses potentiels qui vont l'encourager à se relier à son désir de vie pour entamer le chemin de son individuation, d'une réconciliation avec toutes les facettes de lui-même. 

Il faut être deux pour leur donner substance. Trois dirait Jung, avec le Soi.